Beatrix von Conta à Marsoui

Beatrix von Conta questionne depuis 25 ans avec une distance critique et sous des formes et approches différentes la fragilité du paysage contemporain dont elle relève, sans nostalgie, les signes infimes ou marquants d’une mutation en cours.
© Beatrix von Conta

Exposition : Timisoara, entre gris et vert

Parc A. Couturier // Promenade de la plage


Peyrins (France) | www.galerielereverbere.com

Le photographe Jacques Damez décrivait comme suit, en décembre 2010, le travail de cette artiste née en Allemagne et vivant en France : « Beatrix von Conta fouille le paysage pour lui faire rendre l’âme et le pousse jusqu’au vertige dans le tressage de sa complexité. Le foisonnement des plans, des surfaces, des couleurs, des profondeurs, des lignes, strates et matières s’organise comme si l’évidence l’avait organisé pour une photographie. D’ailleurs il n’est pas possible que ce soit le fait d’une seule personne, et c’est bien le cas, Beatrix von Conta est l’archéologue des traces de ses congénères sur le paysage, elle dessine un cadre infaillible, millimétrique, qui fixe dans le serment du temps une économie des écologies en cours. Elle est la gardienne d’un phare dont le faisceau pointe la confusion des images qui escamote la vue au profit des leurres. En hommage à Bobie Lapointe je dirais : comprend qui peut, et surtout qui veut! »


Exposition lors des Rencontres : Timisoara, entre gris et vert

L’exposition Timisoara, entre gris et vert met en lumière une ville aux antipodes de la carte postale, marquée par une sombre et tragique saison de fin de règne et la manipulation de l’image, les rumeurs et les préjugés. Ce fut, pour Beatrix von Conta, l’expérience enchantée d’une ville aux extrêmes, entre décrépitude et renaissance. Entre bruit de voitures, murs lépreux, usines hors toutes normes environnementales et végétation sublime infiltrée jusqu’au cœur des cités grises en béton lépreux. Comme un pied de nez vital à ce qui se donne à voir au niveau d'une pauvreté apparente. Ville compactée, stratifiée, emboitée où tout se défait en même temps. Où la couleur est reine mais la blancheur réservée aux troncs des arbres.

Les photographies de Timisoara, entre gris et vert ont été réalisées à Timisoara, en Roumanie, dans le cadre du projet Destinations Europe, mis en place par DIAPHANE.

Expositions solo récentes (sélection)

2012

  • Traversées paysagères, Espace Malraux, Scène Nationale, Chambéry (France).

2011
  • AQUA, lux, Scène Nationale de Valence (France).

2009
  • Contrées familières : 15 ans de paysages, Chapelle Sainte-Marie à Annonay, sur invitation du CAUE de l'Ardèche (France).

2008
  • Miroirs aux alouettes, Glissement de terrain, coupures/reprises, Images de Vanoise - Le paysage à l'heure du jour, Galerie Le Réverbère, Lyon (France).

2007
  • coupures/reprises (Livre édité chez Créaphis, 2009), Espace culturel François Mitterand, Beauvais (France).

Expositions collectives récentes (sélection)

2011

  • Timisoara, entre gris et vert, galerie Le Réverbère, Lyon (France).

2010
  • Timisoara, entre gris et vert, présenté par Diaphane, dans le cadre du OFF des Rencontres internationales de la photographie, Arles (France).
  • Mémoires de paysages, Fondation Vasarely, Aix-en-Provence (France).

2008
  • Images de Vanoise - Le paysage à l'heure du jour, Salon Paris-Photo, galerie Le Réverbère (France).
  • Paysages, Centre d'art contemporain, Pontmain (France).

2007
  • La montagne en vues, Galerie Le Réverbère, Lyon (France).
  • Les Territoires, Fondation Espace Écureuil, Toulouse (France).

2006
  • 25 ans, noces d'argent!, Galerie Le Réverbère, Lyon (France).

Principales collections publiques

Fonds National d'Art Contemporain, Paris (France), Bibliothèque Nationale, Paris (France), Musée Nicéphore Niépce, Chalon-sur-Saône (France), Galerie Municipale du Château d'Eau, Toulouse (France), Artothèques Angers, Annecy, Chambéry, Grenoble, Lyon, Miramas, Nantes, Toulouse (France), Les Abattoirs, Toulouse (France), Collection du Fonds communal d’œuvres de la Ville de Marseille (France), Musée de la Roche-sur-Yon (France), Musée Château, Annecy (France) et IVAM, Valencia (Espagne).
Haut