2011 : une 2e édition réussie!

Dan Bergeron_Chandler

Sous le thème Itinéraires photographiques, la deuxième édition des Rencontres internationales de la photographie en Gaspésie a connu un vif succès, du 5 août au 12 septembre. Elle a permis à des milliers de visiteurs de suivre la trajectoire artistique de plus de 30 photographes d’ici et d’ailleurs.

Photo du haut : Chandler, les portraits en papier de Dan Bergeron

Le moment fort des Rencontres fut très certainement du 5 au 18 août, alors que le coup d’envoi a été donné à Carleton-sur-Mer avec le dévoilement du projet Gaspésiennes, et qu’ont suivi 13 soirées de projection consécutives, dans autant de municipalités. À cela se sont ajoutés des événements publics et des conférences, en plus, bien sûr, des expositions, qui étaient présentées du 5 août au 12 septembre (17 septembre de Paspébiac à Matapédia, en raison de la tenue de l’Université rurale québécoise).

Gaspésiennes © Jean-François Bérubé

« Gaspésiennes et Chandler, les portraits en papier sont deux projets qui ont beaucoup parlé aux gens de la Gaspésie », affirme le directeur général et artistique, Claude Goulet. L’impressionnante mosaïque de 30 femmes engagées, de 30 femmes de cœur du projet Gaspésiennes de Sophie Jean et de Jean-François Bérubé, présentée devant le Quai des arts de Carleton-sur-Mer, n’a en effet laissé personne indifférent.  Il en va de même pour Chandler, les portraits en papier, une installation photographique de Dan Bergeron sur les réservoirs d’eau de la ville, qui a livré un bel hommage aux travailleurs de la défunte Gaspésia.

À l’heure des bilans, Claude Goulet se dit très satisfait du rayonnement des Rencontres. « Nous souhaitions nous positionner dans des réseaux importants en photographie, autant sur la scène nationale qu’internationale, souligne Claude Goulet. Après seulement deux ans d’existence, nous avons gagné ce pari grâce à la grande complicité et générosité des photographes. »

Il y aura, c’est certain, une troisième édition des Rencontres. « Nous travaillons actuellement sur la programmation, qui comportera de nouveaux éléments, affirme Claude Goulet. Nous allons aussi possiblement revoir la durée de l’événement, afin que le plus de gens possible puissent y prendre part. Le dévoilement des dates et de la programmation aura lieu en avril prochain. »