Coup d’envoi des Rencontres avec «Gaspésiennes»!

Marie-ʈve Tessier - Cap d'espoir  © Jean-François Bérubé et Sophie Jean

Le coup d’envoi de l’ensemble des expositions des Rencontres est prévu le 5 août dès 19 h 30 au Quai des arts de Carleton-sur-Mer avec le dévoilement du projet Gaspésiennes. Une impressionnante mosaïque et une projection de photos présenteront les portraits de 30 femmes de cœur engagées de la péninsule.

Ce projet photographique « complètement fou » a réuni Jean-François Bérubé, photographe réputé dans l’art du portrait, et Sophie Jean, jeune photographe émergente gaspésienne. Dans l’idée de présenter des femmes gaspésiennes de tout acabit, ils ont parcouru durant plus de 14 jours le vaste territoire gaspésien, les photographiant ainsi dans leur environnement et dans un petit studio mobile improvisé. Le résultat est une impressionnante mosaïque de 30 femmes engagées, de 30 femmes de cœur. À travers leur regard, s'imprègnent et s'entremêlent les couleurs, les odeurs, les climats des fabuleux paysages gaspésiens. Traduire toute leur humanité était le plus grand défi des photographes.

Pour Jean-François Bérubé, ce projet permet de transmettre ses connaissances de l’art du portrait, acquises au fil de 30 ans de carrière. « Le portrait, c’est la rencontre avec l’autre, affirme-t-il. Le temps d’'un instant, à l’échelle de la vie, nous faisons équipe, moi et l’autre, photographe et photographié, afin de créer une représentation juste et sans recette préétablie. C’est ce que j’appelle le portrait. » Pour Sophie Jean, ce projet se vit plutôt comme un apprentissage en « super accéléré » et aussi comme un tremplin pour la suite de son parcours comme photographe. « C’est une aventure riche de rencontres, de paysages et d’apprentissages », souligne-t-elle.

Sur la photo : Marie-Eve Tessier-Collin, illustratrice et bédéiste, Cap-d’Espoir.

Visiter la page de l'exposition.